Accueil Livre d’or Pour les endogirls Soirée aux urgences

Vous lisez 0 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #1507 Répondre
      Phil
      Participant

      La première fois que j’ai ressentis des douleurs pendant mes règles c’était à 20 ans. Ça venait de se finir avec mon premier copain et j’avais décidé d’arrêter de prendre la pilule puisque que je détestais ses effets secondaires. J’ai passé une nuit horrible aux toilettes chez une amie, sans médicaments et sans possibilité de rentrer chez moi puisque j’étais à 2h de route de ma maison sans véhicule. J’ai finis par trouver la force de me lever de la toilette et de fouiller dans mon sac afin de prendre un cocktail de médicaments en espérant que ça passe. 4 ans plus tard rebelotte, mais cette fois ci douleur encore plus forte. Je me réveille à 6h du matin et je dois ramper jusqu’aux toilettes. Ma mère entend un bruit et vient voir ce qu’il se passe. Je suis en train de gesticuler sur le sol en attendant que l’ibuprofen fasse effet (impossible de rester immobile et de me lever, j’ai trop mal). Elle appelle aux urgences ou on lui dit que j’ai qu’à prendre un buscopan. Je reprend la pilule que j’avais arrêté parce que je remarque que sous pilule je n’ai pas ces crises. Puis je pars vivre à l’étranger et les crises deviennent systématiques. Les médicaments ne fonctionnent plus. Je finis aux urgences pour une injection d’antispasmique dans la cuisse après avoir pris plusieurs ibuprofen. La médecin me demande si je suis enceinte et veut me tester pour une appendicite. Elle conclut nos 5 minutes de rendez-vous par « tu as de la chance de n’avoir pas plus souvent mal pendent tes règles” puisque je lui ai dit que ça avait commencé quand j’avais 20 ans. Elle me donne une prescription de médicaments dérivés de la morphine. Ils ne fonctionneront pas. Je suis entre temps suivit par un gynécologue qui m’explique après 4 rendez-vous : c’est sûrement de l’endométriose. Parfois c’est opérable mais ça ne se soigne pas. Il ne me donne aucunes informations, et me dit d’aller faire un scan quand j’aurais le temps. Il me dit de prendre la pilule en continue. Depuis plus de nouvelles, les scan sont plein avec le covid et je dois juste supporter la douleur quand mes règles débutent si j’ai le malheur d’oublier la pilule deux jours d’affilée. pendant ces crises, Je perds énormément de sang et ce qui ressemble à des morceaux de peaux. Ça me fait peur mais aucun médecin que j’ai vu ne peut m’aider et je vis dans l’angoisse de développer des crises malgré la pilule. Je voudrais que plus de recherche soit fait au sujet de l’endométriose pour que des traitements soit développés, et qu’on ne soit pas si souvent laissées à nous-même. J’en veux encore à la docteur des urgences qui a tellement sous estimée la souffrance que ces crises engendrent.

Vous lisez 0 fil de discussion
Répondre à : Soirée aux urgences
Vos informations :