Accueil Gastenboek Voor endogirls « C’est dans votre tête »

  • This topic has 1 reply, 1 voice, and was last updated 3 months ago by clo.
Viewing 1 reply thread
  • Author
    Posts
    • #1503 Reply
      Julie audinet
      Participant

      Il y a 4 ans j’ai commencé à avoir beaucoup de symptômes bizarres, suite à la prise de ma première pilule. Constiper pendant 6 mois, je me suis retrouvé aux urgences à devoir faire un lavement intestinale afin de me vider (je sais ce n’est pas très glamour :)). Mon médecin généraliste ne m’aidait pas du tous. Suite à cela j’ai décidé de consulter un gastroentérologue car la constipation continuait, j’avais énormément de nausées et surtout des brulures intestinales comme si on collait mon ventre à un four. Ce gastroentérologue m’a fais passer une fibroscopie, une coloscopie, plusieurs IRM, écho, radio, une vingtaine de prise de sang et j’ai du avaler une caméra. Tous ça pour me dire « vous êtes juste trop stressé, déstressez vous et tout ira mieux ». A ce moment-là j’avais 17 ans. J’ai insisté pour avoir d’autres rendez-vous avec lui. Au final il m’a dit « je pense que vous avez la maladie de Crohn ».
      Ca a été un choc pour moi car ma meilleure amie a cette maladie et je sais a quel point c’est envahissant. J’ai changé de pilule puis mes douleurs de règles ont commencé. Je ne pouvais plus rester assise trop longtemps. Des douleurs insoutenables pendant les règles. J’avais l’impression que l’on me tordait les ovaires même quand je ne bougeais pas. Je n’ai jamais pu avoir un rapport sexuel non douloureux avec mon petit-ami. J’ai commencé à faire mes recherches moi-même sur mes symptômes et je suis souvent tombé sur « l’endométriose », « les douleurs de règles », ou encore « la maladie des femmes ».
      A ce moment-là mon frère a eu une petite copine qui avais l’endométriose. Cette dernière avait exactement les mêmes symptômes que moi.
      Je me suis donc tourné vers un interniste car j’avais d’autres problèmes de santé, des douleurs aux reins, des problèmes urinaires … et encore d’autres qui n’ont rien à voir avec l’endo. Je me suis présenté à ce rendez vous en lui expliquant ma situation, il m’a tous simplement répondu qu’il pensait à l’endo mais que j’étais jeune donc qu’on allait pas me faire une autopsie maintenant et qu’on verrait quand je voudrais avoir un enfant. J’avais l’impression d’être un objet, j’ai donc forcé et je suis aller voir une gynécologue. J’ai passé 2 IRM. Le médecin qui a fait les comptes rendu m’a fais venir dans son bureau en me disant que sur les deux IRM ont voyait des signes d’endométrioses mais pas assez gros pour en être sur. J’ai donc vu ma gynéco qui m’a dis qu’elle pensait aussi à cela et elle m’a envoyé vers le professeur leguevaque que j’ai vu en décembre 2020. donc 4 ans après le début des symptômes. Il m’a directement dit qu’il voulait m’opérer en février. Je me fait donc opérer le 12 février la veille de mon anniversaire.
      J’ai dû stopper mes études d’infirmières à cause de cette maladie car je ne pouvais plus aller en stage. J’avais besoin de vous partager mon histoire car malgré que je sois reconnaissante d’avoir eu un diagnostic aussi tôt je n’arrive quand même pas à accepter cette maladie. Je ne supporte pas de ne pas pouvoir avoir de rapport avec mon copain et d’entendre ma mère me dire que si je ne couche pas avec lui il va me quitter. Je ne supporte plus d’entendre les médecins me dirent que je dois me détendre et que tous s’arrangera ou que tous ceci est dans ma tête ou d’entendre ma famille me dire que j’ai toujours quelque chose qui ne va pas. Car oui malheureusement cette maladie touche beaucoup d’endroit du corps donc c’est compliqué de pouvoir l’expliquer à mes proches. Par moment j’ai envie de leur criait que j’ai besoin d’aide mais quand je leur en parle personne ne me comprend, j’aimerais juste entendre un « je suis là si tu as besoin » mais ca ne m’est jamais arrivé. Je fais tous mon possible pour aller mieux, je vois une naturopathe, un psychiatre, une psychologue, un kiné pour m’aider la dessus mais à 20 ans je pensais pas devoir gérer tous ceci.
      Voilà j’espère que ca va aller mieux après l’opération, je garde espoir, et j’espère pouvoir reprendre mes études 🙂

    • #1525 Reply
      clo
      Guest

      Hey Julie, je voulais juste te laisser un petit message pour te dire que je te crois. Que je comprends toutes ces douleurs et ce sentiment de solitude, cette peur d’appeler à l’aide, cette envie de le crier et la crainte d’être un poids pour nos proches. Mais nous sommes malades et même sans être malades nous avons tout à fait le droit de ressentir ce que nous ressentons. Tes sentiments sont légitimes. Je t’apporte tout mon soutient d’endo girl et de femme. Tu es forte !

Viewing 1 reply thread
Reply To: « C’est dans votre tête »
Your information: