Comment le diagnostique est-il posé ?

Un diagnostic précoce et des soins adaptés sont les moyens de traiter les douleurs et une infertilité. L’objectif est d’interrompre la progression et l’aggravation de la maladie par la destruction des foyers d’endométriose.

Il y a de multiples étapes dans la pose d’un diagnostique :

L’examen gynécologique et une échographie qui servent à :

01.

Identifier des lésions d’endométriose au niveau vaginal, ligaments utéro-sacrés, prérectal…

02.

Identifier d’éventuels kystes d’endométriose siégeant sur les ovaires.

03.

Suspecter des foyers d’endométriose dans la cavité abdominale.

Un entretien avec votre médecin

Il constitue la base du diagnostic. L’endométriose peut être fortement suspectée à partir d’un certain nombre de symptômes recueillis à l’anamnèse.

L’imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) :

C’est une aide au diagnostic. Elle permet d’identifier les lésions (y compris celles non visibles à l’échographie vaginale) dans près de 90 % des cas.

L’écho-endoscopie rectale :

C’est l’examen à pratiquer en cas d’atteinte suspectée ou avérée, du rectum ou du sigmoide, quand l’indication d’opération a été retenue. Il permet d’objectiver les lésions du rectum et du sigmoide (jusqu’à 40 cm de l’anus). Il est déterminant pour prédire au mieux le risque de poche transitoire (stomie). Cependant, une échographie et une résonance magnétique normales n’excluent pas la présence de la maladie.

La laparoscopie/cœlioscopie (exploratrice) :

La méthode la plus fiable pour poser le diagnostic est la laparoscopie. Elle permet l’examen de la cavité abdominale à l’aide d’un endoscope (une caméra) pour observer la cavité abdominale et les organes internes. Elle permet une visualisation directe des lésions. Il s’agit d’une intervention réalisée sous anesthésie générale. Des petites incisions cutanées sont réalisées : une dans le nombril et d’autres au niveau du bas ventre. A l’aide de fins instruments, on peut prélever soigneusement des échantillons de tissu qui sont ensuite analysés au microscope pour confirmer le diagnostic. La laparoscopie permet de poser le diagnostic et de réaliser le traitement chirurgical dans le même temps.

Source : Nous remercions la clinique Mons Endométriose d’avoir mis à notre disposition ces informations médicales.